Pourquoi éco-bâtir ?

La construction écologique apporte de nombreuses qualités, les adeptes vous l'affirmeront, les témoignages sont nombreux, nous n'avons plus à convaincre mais simplement à montrer ! Il convient de souligner que nous avons beaucoup appris en quelques années sur la façon de concevoir et dimensionner des bâtiments en botte de paille, et que nous pouvons désormais le faire avec un degrés de confiance, partout dans le monde. Le mieux sera toujours de pouvoir se rendre compte par soi-même.

L'éco-construction rassemble des acteurs passionnés, convaincus, les réseaux existants sont motivés par le fait de développer cette filière si prometteuse. Les avantages se font déjà ressentir sur les chantiers ; moins de produits polluants, des odeurs saines, un recours moindre à l'eau, comme pour le cas d'une maison bois-paille, et surtout le confort au quotidien et une économie d'énergie qui se retrouve sur vos factures.

Confort & Bien-être

Le bien-être apporté par les matériaux chauds comme le bois, la terre, la paille procure aux habitants un confort non négligeable. Oubliez les parois froides et les courants d'air chaud/froid, une maison isolée en matériaux biosourcés bien réalisée possède une ambiance thermique homogène et très agréable au quotidien. Les températures ressenties sont complétement différentes, la température ressentie peut varier d'environ 4° degrés par rapport à une construction conventionnelle.

Les cloisons en terre crue, terre-paille ou torchis apportent de l'inertie au bâtiment, la terre emmagasine la chaleur de la pièce et la redistribue lentement. La paille fait de même, elle restitue la chaleur des murs une douzaine d'heures après l'avoir stockée, c'est que l'on appelle le déphasage thermique, qui est une notion importante pour le confort d'été. Des principes que l'on ne mentionne pas dans la construction conventionnelle et qui pourtant jouent un rôle fondamentale dans le confort de vie ! Ce sera le même principe que l'on retrouve pour les poêle de masse. Ainsi, une température quasi constante est facilement atteignable si la maison a été bien conçue et maîtrise les différents apports d'ensoleillement au cours de l'année.

La construction paille

Mur technique GREB préfabriqué ou sur site

Nous proposons, en partenariat avec plusieurs collègues, des murs en paille préfabriqués, selon la technique du GREB. Cette technique est née dans les années 1990 au Québec. Elle est considérée comme structure porteuse dans certains pays, mais en France la garantie décennale n'est pas encore possible, elle nécessite alors une ossature poteau-poutre supplémentaire. Ce mur en paille assure un véritable confort thermique au bâtiment. Il atteint presque un résistance thermique de 9 m². K/W contre la réglementation qui impose 3,7 m². K/W minimum. Ce mur, sans finition, fait 45 cm d'épaisseur.

Ce mur peut recevoir un bardage ou un enduit chaux en extérieur, en intérieure des plaques de plâtre, de gypse ou directement des enduits.

Technique du GREB :

- montant ossature bois, entraxe entre 60 cm

- botte de paille sur champ (37cm)

- mortier à base de sciure de bois d'épaisseur 4cm de chaque côté du mur

Cloison terre-paille préfabriquées ou sur site

Un moyen pour séparer des pièces avec des matériaux naturels, isolants phoniques et correcteurs thermiques, nous proposons des cloisons en terre-paille pour votre habitat. Ces cloisons peuvent se réaliser avec une ossature bois ou bien avec des palettes réemployées, pour des cloisons économiques !

Enduits

Enduits terre, argile... Régulation de la température et de l'humidité, confort, inertie, adapté aux zones humides, protège des ondes électromagnétiques, isolant acoustique. L'enduit terre rendu étanche peut même convenir dans une salle de bain.

Enduits chaux... Perméabité à la vapeur d'eau, protection par rapport aux intempéries et à l'écoulement des eaux, perspirance des murs, sans COV, résistance au feu, respect de la pierre et du bois, intérieur/extérieur.

Ajout de paille, de chanvre... Régulateur de l'humidité, correcteur acoustique et thermique

En fonction de l'épaisseur de mur et du type de pièces, nous déterminons l'épaisseur des enduits part des calculs mentionnés dans les Règles Professionnelles de la Construction Paille.

Murs en paille et humidité

Voilà une question que se posent de nombreuses personnes. D'abord, il faut savoir que l'isolation en bottes de paille est caractérisée par des règles précises et techniques. Les petites bottes utilisés pour nos chantiers doivent peser entre 80 et 120 kg/m3, leur densité doit être assez élevée pour éviter un tassement dans le temps, des ponts thermiques, assurer la résistance au feu et engendré des surfaces planes pouvant recevoir correctement de futurs enduits.

Une bonne gestion de l'humidité suppose un équilibre hygrothermique contrôlé entre pénétration, stockage et séchage de l'eau à l'intérieur des parois. Pour éviter la décomposition de la paille, il faut donc éviter que l'eau n'y pénètre à un certain seuil.

Dans cet optique, il existe de nombreux facteurs de risque à ne pas négliger, tels que les infiltrations d'air, la vapeur d'eau produite par le foyer, les fuites dans le toit, l'eau en provenance du sol, ou les ruptures de canalisation. Mais le premier sujet de préoccupation pour la durabilité des bâtiments en paille est la pluie, surtout si elle s'accompagne de vent, c'est-à-dire les pluies battantes. Ainsi, indépendamment de l'enveloppe et de ses systèmes constructifs (ex : débords de toit), la situation du bâtiment, sa forme et l'aménagement du terrain peuvent participer à réduire la quantité de pluie tombant sur ses murs.

Le bois et la paille sont des matériaux très hygroscopiques ; ils sont capables d'absorber et de restituer rapidement et en quantité importante l'humidité de l'air lorsque celle-ci varie.

Mur en paille et tenue au feu

La paille est réputée s'enflammer facilement, on a du mal à imaginer qu'un mur en bottes de paille puisse améliorer la sécurité incendie d'un bâtiment. Or pour prospérer, le feu a besoin de trois éléments : des températures élevées, un combustible et de l'oxygène. En comprimant la botte en un bloc très dense, on diminue la capacité de l'oxygène à nourrir un feu à l'intérieur de la botte. Pour cette même raison, la réglementation attribue un taux de résistance au feu relativement élevé. Comme la paille, le bois massif se carbonise sur l'extérieur mais ne s'enflamme pas facilement. Le pire qu'il puisse arriver pour une botte qui s'incendie en surface est de continuer à se consumer lentement.

Par ailleurs, dans le cas de murs enduits, des tests au feu ont démontré que le mur s'est naturellement comporté beaucoup mieux, résistant à la transmission des flammes et de la chaleur pendant 2h.

Pour voir en image la réaction d'une maison paille face au feu, regardez la vidéo de l'émission "On n'est pas que des cobayes" ici.

Mur en paille et acoustique

L'un des mérites de la construction paille est sans conteste sa capacité d'isolation acoustique. On devrait en tenir compte lorsque cette isolation est un critère essentiel du projet. Il est difficile de trouver une solution plus économique pour les studios d'enregistrement, les maisons d'habitation situées dans un environnement très bruyant.


Un réseau dynamique et engagé

Plusieurs acteurs de l'éco-construction contribuent activement au développement de la filière en France. Pour en citer quelques-uns, car oui, la famille est grande  !

- Le Réseau Français de la Construction Paille qui propose une formation Propaille pour être certifiée à ce type de construction, destinée aux auto-constructeurs et aux professionnels. Les règles professionnelles de la construction paille en vigueur définissent les techniques à employer et leurs mises en œuvre. Cette réglementation est en constante évolution.

- Twiza : Association Nationale des Chantiers Participatifs, basée à Nantes, celle-ci se développe aujourd'hui en mini réseaux locaux, pour être au plus près des chantiers !

- Accort Paille, Agence de la Construction Paille en région Centre et Auvergne-Rhône-Alpes

- Construire en Chanvre, Association pour le développement de la filière chanvre en France

Selon les territoires, les acteurs sont plus ou moins nombreux. Mais finalement cela permet de mieux se connaître et de faciliter les diverses collaborations selon les compétences. Nous travaillons avec des gens qui aiment leur travail, sa bonne réalisation, et la transmission des savoirs. Car nous l'avons compris, si l'on veut que demain, l'éco-construction représente la moitié de la construction en France, cela passe par l'enseignement et la formation.

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible." Antoine de Saint-Exupéry